Coulisses

Depuis 1979, les médias les plus téméraires parlent à grand-peine des morts africains en fin d'émission, la faute à ces satanés « accidents de circulation » probablement aux torts de ces nègres de piétons.
D'ailleurs, toutes les victimes africaines, tombées jusque-là sous les roues du Paris-Dakar sont anonymes, presque invisibles.
A partir d'aujourd'hui, elles ne le seront plus...
Vendredi 13 janvier 2006, Boubacar DIALLO (10ans), Guinéen, est tué par Maris SAUKANS et Andris DAMBIS concurrents n°420 (Auto) du Paris-Dakar
Samedi 14 janvier 2006, Mohamed NDAW(12 ans), Sénégalais, est tué par une voiture d'assistance du Paris-Dakar.
Pour ces 2 enfants, SHERAZE et les Minots ont chanté "Stoppez le Dakar" à Marseille. A écouter et à télécharger sur le site.
Actions supprimer le Rallye Dakar sur le site
Pétition en ligne : http://www.gopetition.com/petitions/appel-suppression-du-rallye-dakar.html

Les coulisses du rallye Dakar, tous ce que les médias ne vous disent pas, et ce n'est pas faute d'envoyer des centaines de journalistes suiveurs...très suiveurs!

 

Si les journalistes, veulent s'y mettre aussi, il va falloir commencer par passer un contrat béton avec le Diable.

Le 6 janvier 2018, au kilomètre 56 de la Panamericana Sur.
Le journaliste ( stagiaire ou freelance?) équatorien Mario Fernando Calahorrano Macay, venu couvrir la célèbre caravane de la mort sur moto suiveuse, a percuté et tué sur le coup le péruvien Luis Alberto García Sánchez,(75 ans)
Panique sur le Rallyedakar. Arrestation immédiate et mis au frais du délinquant pour faire annoncer par les autorités qu'il n'avait rien à voir avec la course.
Lui, prétend et maintient avoir obtenu un permis provisoire pour entrer dans le pays et couvrir le rallyedakar.

 

 

 

 

"Nous voulons des hôpitaux, pas le Dakar!"

Le 11 janvier à La Paz en Bolivie, une foule de manifestants contre la venue du rallyedakar attendait la caravane de la mort.
Des centaines de personnes, avec des slogans et des banderoles hostiles, se sont opposées à la police qui a utilisé des bombes au poivre et lacrymogènes pour les disperser.
Des bouteilles d'eau vides et des chaises ont été jetées sur un véhicule de l'organisation.
Les pilotes et l'organisation ont été copieusement hués et sifflés aux abords de la cathédrale, avant de nouvelles charges de la police suivies d'arrestations.
D'autres rassemblements massifs se sont également produites dans les sept autres départements et différentes organisations sont descendues dans les rues pour .protester .

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

(écrit en 2013 et toujours d'actualité)

 

Le Paris-Dakar vient d'être endeuillé par le premier drame de l'édition 2013.

Une vieille tradition sur le rallye-raid.

Souvenez-vous. Cinquante-Cinq (55) morts.

Depuis la création du Paris-Dakar en 1979 par Thierry Sabine, le nombre de décès fait froid dans le dos. "C'est aussi ça, la magie du Dakar", comme dirait notre ami Gégé Holtz en direct du Bivouac.

L'occasion de revenir sur les morts les plus spectaculaires / incongrues / stupides de cette course controversée soutenue, rappelons-le, par le groupe Total.

1979 Le premier décès de cette liste est aussi l'un des plus idiots : alors qu'il tentait de fixer son casque en se rendant au départ de l'étape Agadez-Tahoua, un motard chute et se tue. Déjà, ça commençait mal.

1984 Au Burkina Faso, pour éviter un motard, un concurrent "voiture" se met en tonneaux. Son Range Rover retombe sur des spectateurs, une femme est tuée sur le coup. Dommage collatéral.

1986 - Le mardi 14 janvier, vers 19H00, un terrible accident d'hélicoptère se produit, à 8 kilomètres de Gourma-Rharous, sur les bords du Niger. Thierry Sabine - créateur et organisateur, Nathaly Odent - journaliste, François Xavier-Bagnoud - pilote de l'hélicoptère, Jean-Paul Le Fur - technicien radio, et Daniel Balavoine - chanteur meurent sur le coup. Cinq victimes d'un coup dont le créateur de l'épreuve et une célébrité : incontestablement le "one shot" le plus spectaculaire de l'histoire du Dakar.

1988 - L'édition la plus meurtrière : pas moins de huit personnes trouvent la mort en trois semaines, avec une belle variété de profils : trois "autochtones" (dont deux enfants), un motard, deux co-pilotes et deux journalistes. Grandiose.

1991 - Charles Cabanne, chauffeur d'un camion d'assistance, est tué par balle au Mali. Eh oui, sur le Dakar il n'y a pas que sur la piste qu'on peut rendre l'âme. Et c'est ça qui est beau.

1992 - Gilles Lalay, motard, est malencontreusement heurté sur une liaison par… la Toyota d'assistance médicale ! Là, on touche au sublime.

1998 - Une fillette mauritanienne traverse un rond-point en revenant de l'école… Et paf, le camion !

2005 - Une fillette sénégalaise de cinq ans est heurtée par un camion d'assistance. Classique. Sauf que le camion en question avait quitté la course depuis plusieurs jours et n'avait donc rien à faire là. Bad beat.

2006 - Andy Caldecott se tue à la suite d'une chute au km 250 de la 9eme spéciale, entre Nouakchott et Kiffa en Mauritanie (traumatisme aux cervicales). Il n’aurait pourtant même pas dû participer à la compétition car il n'avait été engagé que par défaut, pour remplacer l'Espagnol Jordi Duran, forfait sur blessure. Qui lui, est toujours vivant.

2008 : vendredi 4 janvier 2008 : conférence de presse pour annoncer la victime de l'année : le Dakar lui-même, annulé par crainte du terrorisme. Sans doute la plus belle victime. Qui malheureusement renaîtra de ses cendres l'année suivante en Amérique du Sud. 

Vous pouvez aller signer une pétition pour la suppression du Rallye Paris Dakar sur le site www.stop-rallyedakar.com

Le 10/01/2013

par Julien Maron

http://www.mensup.fr/contenu/a,129725,paris-dakar-top-10-des-morts-les-plus-stupides-sur-le-rallye-raid.html

 

 

RALLYEDAKAR 2016 : 2 morts et 10 spectateurs blessés

 

Maximo RISO, Argentin de 63 ans, le 9 janvier 2016

 

Diégo PERALTA, Péruvien de 35 ans, le 12 janvier 2016

 

Tous deux tués par le duo Lionel BAUD/Thierry DEZEIRAUD Auto n° 409

Et pour la première fois de l'existence de la Caravane de la Mort, le pilote tueur est inculpé et passe en justice.

 

Les dix blessés :

Santino Rodríguez,

Morena Góngora,

Ainara Albarracin,

Luis César Burgos,

Yesica Azcurra,

Araceli Cabral,

Gastón López,

Juan Carlos Rodríguez,

Franco Stier et son père.

 

Le compteur provisoire : 76 morts connus

 

Rallyedakar 2015 : 1 mort

6 janvier 2015 -, le motard polonais Michal Hernik meurt le long du parcours de la 3e étape du rallyedakar 2015

15 janvier 2015 : 2 inspecteurs (les agents 31 et 60) de la course grièvement blessés par un camion d'assistance du rallyedakar. L'un dans un état désespéré.

Compteur provisoire : 74 morts connus

 

Rallyedakar 2014 : 6 morts

Daniel Eduardo Diambrosio 50 ans, journaliste

Agustín Ignacio Mina 19 ans, journaliste, argentin,

Martín Alejandro Delgado 31 ans, photographe, péruvien

José Carne, spectateur de 68 ans décédé à l'hôpital de Bele

1 médecin bolivien de la Croix-Rouge de l'équipe médicale du rallyedakar 2014 déclaré mort par les organisateurs d'une crise cardiaque alors qu'il y a eu collision de véhicules sur le parcours de la course.

Eric Palante, motard belge dossard 122

 

Compteur provisoire: 73 morts connus

Rallyedakar 2013: 4 morts

5 janvier 2013 : Wilmer Ramos Moron (30 ans) péruvien

9 janvier 2013 : Arturo Marquena López (45 ans) péruvien et Humberto Gómez Vera (56 ans), chilien

10 janvier 2013 : Thomas Bourgin motard français

 

Compteur provisoire : 67 morts connus

 

Rallyedakar 2012 : 4 morts

Jorge Andres Martinez Boero, pilote argentin de moto dossard n° 175

le même jour,

2 spectateur Luis Marcelo Soldavini, 37 ans, de nationalité argentine et son fils Tomas, 11 ans

Au Pérou: 1 spectateur: Mauricio Saldarriaga Riera, 41 ans, de nationalité colombienne

Compteur provisoire: 63 morts connus

Rallyedakar 2011 : 3 morts

Cristian Cisterna Cisterna, 25 ans, électrocuté

Fabian Demetrio Croix Núñez, 46 ans, électrocuté

Marcelo Reales, 42 ans, tué par le pilote Eduardo Amor, voiture 410

TOTAL 59 morts connus

 

Rallyedakar 2010: 1 morte

Sonia Natalia Gallardo

 

TOTAL 56 morts connus

 

 

 

Rallyedakar 2009: 3 morts

Pascal Terry, motard dossard n° 192

Robert de la Croix Vera Hernández, de nationalité chilienne

Freddy Efraín Arocupiapa Tours, péruvien.

 

TOTAL 55 morts connus

 

Rallyedakar 2008: Nous sommes sauvés pour une année, ces courageux criminels pas téméraires détalent, non pas devant la détermination des rebelles, mais sur la pression des assurances.

 

Rallyedakar 2007: 3 morts

Jean-Charles Ghnassia, pilote, le 08 janvier 2007, circonstances de la mort accidentelle dissimulées

Elmer Symons, motard, le 09 janvier 2007, accident

Eric Aubijoux, motard, le 20 janvier 2007, percuté par un camion

TOTAL 52 morts connus

 

QUESTION...CE N' EST PAS SUFFISANT ???????

ALORS CONTINUONS ET ORGANISONS LE PROCHAIN MASSACRE!

Lire les précédents exploits dans PARIS-DAKAR : L'HECATOMBE DEPUIS 1979
http://www.stop-rallyedakar.com/index.php/les-coulisses?start=45

 

 

 

 

Manifestations et protestations diverses, dissensions et intense guerre intestine n'y ont rien fait.

Le plus grand sacrifice humain officiel toléré continue.

Le compteur est à 76 morts connus depuis 1979

 

QUI SOMMES NOUS

Un Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar ( CAVAD) s’est constitué le 22 janvier 2006 à Marseille pour obtenir:
1) la suppression du Rallye Dakar
2) la juste réparation pour les victimes anonymes de ce rallye indécent